Comment utiliser le gui et le houx en décoration de Noël

Ca y est ! J’ai fini, enfin, de décorer la maison pour les fêtes. Evidemment, j’ai mis une touche de verdure bienvenue. Plusieurs variétés de plantes de Noël seront incluses, et rendent très bien. Des espèces particulières qui augmentent la magie des festivités et font partie des traditions. Bref, cela me plaît.

J’en ai utilisée deux, dont je vous parle dans cet article.

Le gui : une plante qui porte chance

Le gui est considéré comme une plante propice à la nouvelle année. Habituellement, il est suspendu haut, souvent sur les portes, de manière à l’avoir sur la tête, suivant une croyance d’origine nordique selon laquelle le fait de s’embrasser sous le gui la veille du Nouvel An porte chance.
Quelques brins de gui peuvent également être utilisés pour créer diverses décorations de Noël qui s’embelliront avec ses boules blanches caractéristiques.

Le houx : le classique des fêtes de Noël

Avec sa feuille particulière et ses baies rouges, le houx est l’une des plantes les plus utilisées dans les décorations de Noël, à tel point qu’il en est l’un des symboles les plus courants.

La feuille est semblable au laurier, mais elle a plusieurs pointes et sa couleur peut être striée. Attention à ne pas vous piquer.

Le houx a un côté classe. Il sera toujours du plus bel effet pendant les fêtes. Vous pouvez aussi n’utiliser que les baies si vous voulez faire une décoration où la couleur rouge prédomine. En chemin de table, c’est génial.

Et voilà ! Pour résumer, houx et gui sont au rendez-vous pour les fêtes, n’hésitez pas à en user, et abuser.

A bientôt

PS : désolé, cet article est court, je suis très prise en fin d’année. Cela ira mieux dans quelques semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *