Garage : les avantages de l’autoconstruction en bois

Les ossatures en bois rencontrent de plus en plus de succès en raison de leur faible coût et de leur facilité de pose. Vous pouvez vous-même construire votre garage en bois sur un sol tassé ou sur une dalle en béton. Je vous livre les avantages d’une construction en bois sur mesure.

Garage : une construction sur mesure

Le garage à ossature en bois séduit notamment pour son esthétique et pour sa simplicité de mise en œuvre. N’oublions pas l’aspect durable, sans compter que le bois est modulable à souhait. Ce matériau naturel se prête également à tous les styles et à n’importe quelle architecture. Si vous avez prévu de faire construire un abri pour votre voiture, je vous recommande l’autoconstruction d’un garage en ossature bois sur mesure. Outre le côté pratique, c’est un acte responsable pour l’environnement.

De plus, vous avez le choix entre un garage accolé à votre maison ou un garage annexe. Dans le premier cas, les panneaux en bois du garage se vissent aux murs de la maison. La structure n’en sera que plus solide. Néanmoins, un garage annexe présente de nombreux avantages. L’ossature est en effet solidement ancrée dans la dalle en béton.

Il est par ailleurs possible de se projeter via un configurateur en ligne. Ce dernier affiche une simulation de votre garage au mètre carré près, ainsi que le budget à envisager. De ce fait, vous avez la possibilité de choisir la surface de votre garage et de définir les ouvertures dans les panneaux d’OSB. Il vous revient également de choisir les matériaux pour votre chantier : type de bois pour le bardage, la charpente, les murs, le sol, le toit plat. Quoi qu’il en soit, les règles de la construction sont fournies afin de faciliter votre projet de garage avec ossature en bois en autoconstruction.

garage autoconstruction en bois

Le bois : un matériau durable

Très prisé dans les pays scandinaves, le bois est robuste, solide et durable. Ce matériau résiste aussi bien au froid qu’à la chaleur. De plus, il a une faible conductivité thermique, ce qui est un atout non négligeable. Il faut en effet savoir que le bois transmet la chaleur 250 fois moins vite que l’acier et 10 fois moins vite que le béton. À cela s’ajoutent la capacité et la force d’absorption qui lui confèrent une solidité à toute épreuve, même face aux phénomènes sismiques.

Parce que le bois est à la fois souple et robuste, il est privilégié dans le cadre de travaux d’agrandissement. Vous pouvez même le combiner avec d’autres matériaux comme le béton, le verre ou encore l’acier. Plus encore, les garages en bois en kit s’intègrent parfaitement à n’importe quel paysage. Ils sont également rapides et faciles à installer. Concernant les différentes essences de bois, les résineux sont les plus utilisés dans la construction de MOB. Il s’agit notamment du bois Douglas qui est recommandé pour les ossatures, les lames de terrasse et les bardages.

Par ailleurs, l’épicéa qui est reconnaissable par sa couleur blanche, résiste au froid. Ce conifère est privilégié pour les ossatures, les bardages, les lambris ainsi que les charpentes. Quant au Mélèze, ce bois de qualité résiste aussi bien aux attaques des insectes qu’aux conditions météorologiques. Ce matériau est utilisé pour la réalisation de ponts, de bardages ou de tuiles.

Une construction rapide et facile

La construction d’un garage en bois est accessible à tous. Que vous soyez un artisan hors pair ou un bricoleur occasionnel, les vidéos explicatives et les conseils en ligne vous serviront dans votre projet de garage avec ossature en bois en autoconstruction. Les fiches techniques et les plans sont précis pour vous aider davantage. Toutes les indications sont à la portée de tous les niveaux. Elles sont disponibles dans la notice du fabricant. De plus, les pièces prêtes à l’usage sont fournies avec le kit. En cas de doute, une équipe reste à votre écoute pour toute demande de renseignement sur la construction de garages en bois. Quoi qu’il en soit, munissez-vous des outils de base pour autoconstruire votre garage avec ossature bois.

Le garage à ossature bois : une option plus économique

C’est un fait, les constructions en bois se révèlent plus économiques que les bâtisses en briques ou en béton. Comme le bois est un matériau léger et moins épais, vous avez la possibilité de gagner des m² supplémentaires. Plus encore, vous pouvez réaliser un plan calculé au plus juste et adapté à vos besoins. Concernant les coûts liés au transport, ils sont pratiquement réduits surtout pour les ossatures en bois. Les découpes et les assemblages sont effectués en atelier. À ce propos, les fabricants misent sur des panneaux manuportables qui requièrent très peu de frais de main-d’œuvre et de matériel. Mieux encore, vous n’aurez pas besoin de gérer les déchets.

Autoconstruction d’un garage en ossature bois : quelles sont les différentes étapes ?

Construire soi-même son garage en bois nécessite un minimum d’organisation. Cette option vous permet de disposer d’un abri robuste pour votre voiture sans pour autant vous ruiner financièrement. Néanmoins, il vous faudra maîtriser les étapes de l’autoconstruction de garage en ossature en bois.

Le décapage et le terrassement du terrain

La première étape consiste à décaper le terrain, c’est-à-dire la couche végétale existante. Pour ce faire, il faudra « gratter » sur à peu près 20 mètres d’épaisseur. S’ensuit la phase de terrassement qui nécessite éventuellement une pelleteuse mécanique. Attention, plusieurs paramètres doivent être pris en compte pour déterminer le cubage des fouilles en rigole.

À titre de référence, s’il s’agit d’une fondation de 4x6m, il faudra prévoir 0,60m de profondeur et 0,5m de large. N’oubliez pas le nombre de mètres linaires qui s’obtient via la formule : périphérie = (4+6)x2 ce qui donne 20 mètres linéaires. Pour le calcul du cubage, il faudra multiplier le nombre de mètres linéaires par la largeur et par la profondeur des tranchées. Vous obtenez le calcul suivant : cubage = 20 x 0,5 x 0,6 soit 6 m3.

Le coulage des fondations et la pose du mur de soubassement

Le coulage des fondations figure parmi les étapes primordiales pour autoconstruire votre garage en bois. Outre le coulage du béton, cette opération inclut le ferraillage qui garantit la solidité de l’ouvrage. La mise en œuvre du mur de soubassement se traduit, quant à elle, par la pose de parpaings. Les coûts à prévoir dépendent surtout de la hauteur retenue.

Le remblaiement de calcaire et le coulage de la dalle en béton

Le remblaiement de calcaire se révèle plutôt technique, ce qui nécessite l’usage d’une pelleteuse. La fourniture de calcaire sera également à prévoir lors du calcul du budget. Pour la dalle en béton, prévoyez au moins 12 cm d’épaisseur, du film polyane et un ferraillage constitué de treillis soudés.

autoconstruction garage ossature bois

La création de murs en ossature bois et de la charpente

Pour cette étape, vous aurez besoin de pannes de bois, d’OBS, de pare-vapeur, de bande d’arases et d’isolants. N’oubliez pas les éléments de quincaillerie tels que les clous et les chevilles. Quant à la charpente, elle se constitue de panne, de chevrons et de liteaux.

La pose de la couverture

Vous pouvez notamment recouvrir votre garage ossature bois avec des tuiles au format grand moule. Notez que vous devez tenir compte des débords de toit lors du calcul de la surface à couvrir. Si la toiture du garage se présente sous forme de pente, pensez à ajouter un coefficient de pente de 1.2. En guise d’exemple, si la surface à couvrir est de 27,09 m² avec les débords, la surface totale à couvrir sera de 32.50 m² avec la pente.

L’habillement de la façade

Pour l’enveloppe extérieure, vous pouvez opter pour un bardage en lame de sapin. Votre budget inclura également les coûts des liteaux. Les dépenses seront nettement plus élevées si vous choisissez les bois les plus précieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *