Mes conseils pour réussir l’aménagement et la rénovation de votre maison

De nombreuses personnes dans mon entourage me demandent comment rénover et aménager sa maison avec goût.

Aujourd’hui, je prends la plume pour vous expliquer quelles sont, selon moi, les choses importantes à respecter et les astuces à suivre pour avoir une belle maison.

Respecter le style de sa maison

Comme vous le savez peut-être, j’ai récemment fait l’achat de ma résidence principale. Ce que vous savez moins est que je n’ai pas acheté le style de maison vers lequel je pensais spontanément me tourner. J’ai acheté une maison contemporaine ! Alors que personnellement, je suis plutôt spontanément attirée par les maisons anciennes (ah le charme de l’ancien…) avec du caractère et des détails architecturaux ancrant le bien dans son terroir.

Je vis dans le pays d’Auge depuis 10 ans. Si vous connaissez un peu l’endroit, vous savez certainement qu’il s’agit du pays des maisons à colombage (à pan de bois). Après plusieurs visites, j’ai fini par déchanter. Ces maisons traditionnelles sont des passoires énergétiques, les intérieurs sont sombres et les plafonds sont bas. Trop de bois ( de poutres) à mon goût au final… Ces maisons sont jolies vues de l’extérieur mais je suis beaucoup moins fan des possibilités d’aménagement des intérieurs. Aussi, j’avais des inquiétudes quant à l’état des charpentes (la crainte de ne pas détecter de poutres pourries lors de l’achat).

Je me suis finalement rabattue sur une maison contemporaine, une construction en parpaings et des fondations en béton. C’est du solide !

Mais du coup, j’ai réalisé que l’aménagement intérieur et extérieur que j’avais imaginé pour un habitat traditionnel n’avait plus de sens pour ma maison contemporaine. Concrètement, installer une grosse cheminée en pierre de taille n’aurait pas de sens. Par le passé, je sais que beaucoup de propriétaires ont fait l’erreur de reproduire un style campagnard au sein d’habitats modernes. La nostalgie de leur enfance peut-être… Mais cela fait très pastiche et n’est pas très heureux à regarder. Surtout que les meubles campagnards sont souvent trop volumineux pour des habitats contemporains. La justesse des proportions et des volumes tient une place importante en aménagement d’intérieur.

Mon premier conseil est donc d’éviter les mariages de styles improbables. Cela ne signifie pas pour autant que l’on ne peut pas mélanger les styles. Mais il faut le faire avec goût et bien réfléchir à ce que l’on fait. De façon générale, les logements anciens s’accommodent bien d’un mobilier récent, mais le mariage inverse est moins évident (du mobilier ancien dans un logement neuf).

Faire moins mais mieux

Il vaut mieux “faire moins mais mieux”. Cette remarque m’est venue à l’esprit alors que je consultais les annonces immobilières sur internet. Avant de trouver ma maison, j’ai passé beaucoup de temps à regarder des annonces immobilières en ligne et donc à regarder des photos des maisons et des intérieurs. J’ai remarqué qu’il y avait beaucoup d’intérieurs surchargés en meubles et bibelots. Ce qui donnait un sentiment de trop plein et d’étouffement (je caricature un peu pour exprimer mon impression). Bien sûr, cette appréciation est subjective, certains apprécient les intérieurs très dépouillés, très “zen” comme on dit, et d’autres les intérieurs plus chatoyants et plus chargés.

Mais ce qui m’a choqué est de voir des intérieurs où les propriétaires déploient des moyens financiers abondants pour meubler et décorer à l’excès, et dans le même temps bâcler la rénovation et les finitions du bien. Quand je parle de rénovation, je pense en particulier aux sols, aux peintures, et aux ouvrants (s’agissant des éléments visibles à l’intérieur) et des murs, de la toiture et de l’aménagement du jardin (s’agissant des éléments visibles depuis l’extérieur).

Typiquement, d’un point de vue purement esthétique, avant d’installer une piscine, ne vaudrait-il pas mieux d’abord s’assurer que le jardin soit parfaitement paysagé et bien entretenu ? Avant d’installer un jacuzzi dans la véranda, ne vaudrait-il pas mieux d’abord rénover les sols dont le look est largement passé de mode ?

En voyant certaines décorations intérieures, on se dit que certains ont perdu le sens des priorités. Je ne prétends pas détenir le monopole du bon goût mais avant d’acheter du mobilier dispendieux, il me semble que la priorité devrait plutôt être de bien rénover les sols (si possible faire du qualitatif et durable) et les murs (peintures, enduits, etc.).

Éviter de tomber dans les excès de la mode

Yves Saint Laurent disait “Les modes passent, le style est éternel, la mode est futile, le style pas.” Je pense que cette déclaration est aussi applicable en matière d’aménagement intérieur. Au gré de mes pérégrinations sur les sites d’annonces immobilières, j’ai vu un nombre incroyable de biens dont les intérieurs semblaient avoir été rénovés récemment mais étaient déjà has been. Overdose de couleurs criardes et douteuses, excès de la teinte “taupe”, des intérieurs tout en nuances de gris plus austères qu’une prison. Tout cela vieillit très mal et incite les gens à refaire régulièrement leur déco, pour le plus grand bonheur des marchands et des artisans, mais pas pour celui du portefeuille des ménages…

Avant de repeindre un mur en vert pomme ou bleu turquoise, prenez quelques semaines de réflexion. En cas de doute, le blanc est une valeur sûre, mais un peu froid… Mon conseil avant de repeindre une pièce est d’acheter un échantillon de la peinture convoitée et de faire un test sur une partie d’un mur de la pièce. Et en cas de doute, testez plusieurs peintures. Croyez-en mon expérience, ce n’est pas de l’argent perdu.

En matière de sols, il faut privilégier la qualité. Voici une deuxième citation : “la qualité reste le prix s’oublie”. Ce parquet à 100 euros du mètre carré (hors pose) vous semblera excessivement cher sur le moment, mais 20 ans plus tard, vous serez heureux de constater que votre sol est toujours aussi resplendissant qu’à son premier jour, mieux encore, le temps lui donnera une patine inimitable ! Là où un vulgaire sol en stratifié aura des allures de loque 10 ans après sa pose. Le carrelage est très répandu dans les intérieurs. Malheureusement, il vieillit très mal d’un point de vue stylistique. On entend rarement dire d’un carrelage ancien qu’il a du charme (à l’exception des carreaux de ciment qui reviennent à la mode, c’est l’exception qui confirme la règle). Pour un sol intemporel, à défaut d’un parquet massif (qui n’est d’ailleurs pas toujours adapté pour les zones de passage important, les entrées, la cuisine, etc.), vous pouvez opter pour de la pierre naturelle du pays (par exemple dans un habitat traditionnel) ou du béton dans une teinte très claire (par exemple dans un logement contemporain).

J’achève ici ce petit tour d’horizon des conseils essentiels et de ma réflexion sur l’aménagement intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *