Quel type de bois pour la charpente de sa maison ?

Au regard de ses multiples avantages, le bois est davantage privilégié pour la réalisation des charpentes de maison. Il est solide et disponible dans différentes essences. Cependant, il n’est pas toujours simple de choisir l’essence de bois la plus adaptée à vos besoins. Pour ce faire, cet article vous présente les plus indiquées pour une charpente de maison afin de vous aider à faire un choix.

Les différents types de charpente en bois

Votre choix d’essence de bois pour la construction de votre charpente doit prendre en considération le type de structure à bâtir. En gros, vous avez le choix entre quatre variétés de charpentes. Il s’agit de la charpente traditionnelle, celle à fermettes, du modèle sur mesure et enfin de la version en kit. Si vous habitez la région d’Auvergne-Rhône-Alpes, vous pourrez trouver un charpentier en Haute-Savoie, lequel saura vous instruire sur les avantages et inconvénients de chaque type de charpente.

Les différents types de bois pour la construction d’une charpente de maison

Deux grandes variantes de bois sont dédiées à la construction d’une charpente. Il s’agit des bois issus des feuillus et de ceux issus de résineux.

Les bois issus des résineux

Cette catégorie de bois englobe plusieurs espèces telles que le pin sylvestre, le pin des landes, l’épicéa, le douglas, le sapin ou encore le mélèze. Le point commun de toutes ces essences est qu’on retrouve à l’intérieur de leurs écorces de la résine. D’où leur appellation de résineux. En hiver, contrairement aux bois issus des feuillus, cette catégorie de bois ne perd pas ses feuilles. Ce bois est omniprésent dans les zones tempérées et caractérisées par une très grande flexibilité au niveau des températures. Pour les personnes avec un budget serré, cette option est la meilleure. Afin d’assurer la pérennité de l’œuvre, je vous recommande de procéder à un traitement préalable du bois avant usage.

Charpente en bois

Les bois issus des feuillus

Stable et très résistante, cette subdivision de bois est idéale pour des constructions de charpentes aux structures assez complexes. On y retrouve une multiplicité d’espèces dont les plus utilisées sont le hêtre relativement simple à manier, mais peu durable, le chêne qui est très dense ou encore le châtaignier. D’autres espèces telles que l’iroko, le cumaru, le frêne ou le peuplier appartiennent également à cette catégorie. Elles sont réputées pour leurs atouts esthétiques et le niveau de finition proposé. Je tiens ici à rappeler que l’utilisation des bois issus des feuillus pour la construction d’une charpente représente une option plus onéreuse comparée aux bois issus de résineux.

Comment entretenir une charpente en bois ?

Les principaux ennemis d’une charpente en bois sont les insectes et l’humidité. De ce fait, il est important pour assurer la durabilité de l’œuvre, de procéder à un traitement adapté en fonction de l’espèce de bois utilisé. En tant que propriétaire, si vous avez eu à faire des études de charpentier, vous n’aurez guère besoin de faire appel à un professionnel pour bénéficier des conseils à cet effet. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à faire appel à un charpentier pour réaliser les travaux.

Peu importe que vous ayez recours au procédé de traitement par injection ou à celui par pièges-appâts, la finalité sera la même. Étant donné la nature toxique des différents produits impliqués dans le traitement, solliciter l’expertise d’un charpentier serait plus adapté. En procédant ainsi, de façon efficace pour une période minimale de dix ans, votre charpente demeurera à l’abri de l’humidité, des moisissures sans oublier les mérules.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *