Quel engrais naturel pour tomates choisir ?

Je ne sais pas pour vous mais moi, j’adore les tomates. Alors j’ai un petit défaut, c’est que j’en mange tout le temps, même quand ce n’est pas la saison. Je sais, c’est mal… Dans ces cas-là, je les achète dans le commerce.

Par contre, quand c’est la saison, hors de question d’aller en magasin ! Non non, je cultive mes propres tomates. Et au printemps dernier, je me suis demandé quel engrais naturel pour tomates choisir.

J’ai donc essayé pas mal d’options différentes, et c’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui ensemble.

Pourquoi choisir un engrais naturel pour tomates ?

C’est peut-être évident, mais je préfère tout de même le dire… Je n’utilise que de l’engrais naturel pour mes plantes, peu importe desquelles on peut parler. C’est un choix assumé car tout d’abord, je pense que c’est mieux pour la planète, et ensuite car je pense que c’est aussi mieux pour ma santé.

C’est peut-être idiot mais l’engrais naturel, je trouve ça juste mieux. Surtout qu’en réalité, on en a tous à portée de main chez soi. Et on peut aussi bien sûr en trouver dans le commerce ou sur des sites spécialisés. Personnellement, j’achète mon engrais naturel chez Nbioo et j’en suis très contente. Et je leur fais coucou au passage si jamais un jour ils lisent cet article (bon, je suis une cliente inconnue donc c’est très peu probable ^^)

Engrais naturel n°1 : les coquilles d’œufs

Surprenant, non ? Et pourtant… Les coquilles d’œufs sont naturellement très TRÈS riches en calcium. Le calcium, toutes les plantes en ont besoin, et les tomates ne font pas exception.

Donc si vous êtes comme moi une grande consommatrice d’œufs, gardez vos coquilles.

Pour préparer votre engrais naturel à base de coquilles d’œufs, c’est super simple et cela se fait en 3 étapes :

– étape 1 : bien faire sécher les coquilles. Il suffit donc de les laisser à l’air libre

– étape 2 : en faire de la poudre (c’est pour ça qu’elles doivent être bien sèches). J’ai un mortier et un pilon à la maison, mais une bouteille en verre ou un rouleau à pâtisserie feront très bien le travail

– étape 3 : mettre directement la poudre dans votre jardin à quelques centimètres de profondeur avec un râteau. Petite astuce personnelle pour gagner du temps : je dissous la poudre dans de l’eau et j’arrose ensuite l’endroit voulu, le résultat est le même tout en gagnant du temps

Engrais naturel n°2 : l’eau de cuisson

Ce n’est pas une blague. Et c’est en vrai plutôt logique. L’eau de cuisson de vos légumes est riche en sels minéraux et en nutriments. Donc si vous n’en avez pas besoin pour faire un bouillon, laissez-la refroidir et arrosez vos plants de tomates, tout simplement.

Engrais naturel n°3 : le marc de café

C’est une astuce de grand-mère qui a tendance à s’oublier avec le temps (et les dosettes Nespresso…). Et pourtant, le marc de café est un super engrais. Très chargé en azote, il sera parfait pour les sols pauvres.

Malheureusement, j’ai toujours eu le plus grand mal à en trouver suffisamment pour mon jardin, donc ce sont mes plantes en pots qui en profitent, ou bien mes plantes en carré (donc les tomates).

On peut tout de même aller jusqu’à un quart de marc de café au pied des plantes, ce n’est pas rien !

Engrais naturel n°4 : la cendre de bois

La force de la cendre de bois, que vous avez en quantité grâce à votre cheminée à la maison, c’est qu’elle est très riche en phosphore et en potasse.

Cela ne correspond pas à toutes les plantes. Les arbustes à terre de bruyère n’apprécieront pas cet engrais naturel fait maison. Les tomates, qui sont des légumes à feuille, vont par contre en raffoler. Donc pas de raison de s’en priver.

Pour répandre votre cendre de bois, je vous propose deux solutions.

Si vous en avez une grande quantité, mettez-la simplement au sol et passer un coup de râteau pour l’incorporer. La pluie fera le reste.
Si vous en avez une quantité plus réduite, là aussi, mélangez-la à de l’eau et arrosez où c’est nécessaire.

Engrais naturel n°5 : l’ortie

L’ortie a des vertus fertilisantes indéniables. On ne la connaît généralement qu’en tant que mauvaise herbe… Je vous partagerai au passage la recette de ma soupe d’orties un jour.

Bref, l’ortie est, comme le marc de café, très riche en azote. Donc les plantes en sols pauvres en profiteront avec plaisir.

Pour préparer cet engrais naturel à base d’orties, il suffit de créer une mixture avec 10 litres d’eau et environ 1 kg d’ortie. C’est prêt quand il n’y a plus de fermentation. Vous pouvez le voir facilement : il n’y aura alors plus de bulles à la surface de la préparation.

Vous aurez alors de l’engrais concentré. Tant mieux, c’est plus facile à stocker. Au moment de vous en servir, pensez tout de même à refaire une dilution, avec un ratio de 1 pour 8.

Engrais naturel n°6 : l’herbe coupée

Cela fonctionne un peu comme l’engrais à base d’ortie.

Vous venez de tondre votre pelouse ? Parfait, c’est aussi plein d’azote.

Ajoutez 1 kg d’herbe fraîchement coupée à 30 litres d’eau et attendez qu’il n’y ait plus de bulle. Cela prendre généralement 4 ou 5 jours.

Quand vous voulez arroser, diluez au ratio de 1 pour 6 et ce sera parfait.

Et voilà, on a fait le tour de l’engrais naturel pour tomates !

Dites-moi si cet article vous a plu.

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *