Captage en contrebas : comment exploiter l’eau sur son terrain ?

À la maison, de nombreuses activités sont gourmandes en eau : arrosage du jardin, lavage de voiture… Si de l’eau est disponible en contrebas de votre terrain, il peut être intéressant de l’exploiter afin de réduire votre facture. Toutefois, pouvoir le faire convenablement n’est pas toujours aisé. Comment procéder alors ? Je vous propose de le découvrir dans ce guide !

Utilisez une pompe à eau

Lorsque l’eau se situe en contrebas d’un terrain, il est nécessaire de la faire remonter pour la rendre facilement accessible. Cela peut se faire au moyen d’une pompe à eau.

Fonctionnement de la pompe à eau

D’une façon générale, toutes les pompes à eau ont un mode de fonctionnement assez semblable : elles se chargent de déplacer de l’eau d’un point de départ (la source d’eau) à un point d’arrivée (le point d’utilisation). Techniquement, les pompes sont équipées d’un rotor qui entraine une ou plusieurs turbines. La mise en service du dispositif nécessite un tuyau de refoulement et un tuyau d’aspiration. Le premier peut desservir l’endroit de votre choix grâce à son extrémité libre. Quant au second, il a l’une de ses extrémités raccordées à la bouche d’aspiration de la pompe, tandis que l’autre est plongée dans la source d’eau.

Il existe sur le marché de nombreux modèles de pompes à eau, aussi n’hésitez pas à faire appel à un professionnel spécialisé, à l’instar du site www.rs-pompes.com, pour vous guider dans votre choix. Il vous faudra notamment prendre en compte le futur usage que vous souhaitez faire de la pompe avant de sélectionner un modèle précis.

pompe à eau arrosage

Les avantages de la pompe à eau

L’utilisation de la pompe est une solution à la fois pratique et économique. Tout d’abord, elle est simple à installer et à utiliser. Une fois qu’elle est mise en place, aucun effort supplémentaire n’est requis de votre part.

De plus, elle permet de réaliser d’importantes économies. En effet, l’eau remontée par la pompe peut servir à l’arrosage de votre jardin et aux toilettes, ce qui représente une part conséquente de vos dépenses en eau.

Bien choisir sa pompe à eau

Le choix d’une pompe à eau adaptée est crucial si vous souhaitez en tirer le meilleur. Ainsi, si votre source d’eau n’est pas très profonde (moins de 7 m par exemple), une pompe de surface sera préférable. En revanche, si la source est profonde, les pompes immergées resteront la meilleure option.

Par ailleurs, pour des raisons de performance, prenez en considération les éléments suivants :

  • Le débit, qui représente la quantité d’eau qui peut être refoulée dans un laps de temps donné (plus il est élevé, mieux c’est),
  • La pression, qui est positivement corrélée au débit,
  • La hauteur de refoulement, qui désigne la hauteur maximale entre les points de pompages et de refoulement de l’eau (encore une fois, de grandes valeurs sont préférables).

Le bélier hydraulique, une solution autonome pour le captage de l’eau

Inventé en 1797 par Joseph-Michel Montgolfier, le bélier hydraulique est un système autonome d’élévation de l’eau. En effet, aucune source d’énergie externe (ni électricité ni carburant) n’est requise pour son fonctionnement. Il fonctionne uniquement grâce à la force motrice de l’eau.

Il repose sur un système qui regroupe essentiellement des clapets et une cloche remplie d’air. Lorsque l’eau qui entre dans ce système atteint une vitesse donnée, la fermeture soudaine du clapet principal soulève le clapet interne, ce qui permet à l’eau de s’engouffrer dans la cloche. La pression de l’air présent la propulse alors dans le conduit d’arrivée.

Le bélier hydraulique est une alternative très intéressante à la pompe à eau, en raison de son coût d’installation relativement faible. De plus, il ne nécessite que peu d’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *